Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Energie et harmonie : ma visite au salon Zen

Curieux de découvrir ce que l’on y voit, sent, entend, goûte et touche, me voici dans l’ambiance du salon Zen, Espace Champerret à Paris. Dès l’entrée, j’ai droit à des hochements de tête pénétrants, accompagnés de regards qui plongent jusqu’au fond de mon être, me signifiant que je ne suis qu’un misérable vermisseau juste de passage sur cette terre et que Gaïa aura toujours le dessus pour punir ceux qui ne la respectent pas. Note pour les lecteurs qui ne savent pas ce qu’ils ratent : Gaïa = la Terre.

Au bout de 50 mètres de déambulation, on m’a déjà proposé d’acheter les tambours chamaniques (250 € en diam. 40), les gongs, les bougies parfumées qui ne s’usent jamais et les bols chantants pour harmoniser mon intérieur. Et aussi de boire du thé régénérant dans une harmonie de couleurs, sur un tatami confort, pieds nus, en contact avec les forces telluriques. Je peux également soulager ma tête, ma nuque, mon dos, même mes troubles de l’érection, me libérer de mes blocages, mes angoisses et mes dépressions. Si je continue à avancer je vais vraiment me sentir perclus de tous ces maux et il faudra que je réharmonise mon corps « en découvrant les grandes lois de l’univers afin d’atteindre presque tous mes objectifs ». J’ai bien lu « presque » sur l’affiche, j’en ai déduit que ça ne concernait pas l’argent, l’amour ou le travail, il ne faudrait pas trop forcer quand même !

Je finis par m’arrêter à un stand. « Gagnez en sérénité et chassez le stress », me dit la dame avec de faux ongles pour cacher les vrais qui sont rongés. « Je vais réfléchir », je lui réponds en m’échappant de ses griffes. Du coup je reste prudent et regarde de loin. Nous sommes entourés d’ondes négatives, tente-t-on de me convaincre tous les dix mètres, mais la plupart des exposants sont scotchés à leur smartphone. Et les tablettes ça émet des ondes, mais c’est quand même bien pour présenter les produits.

Le marketing marche à fond : la métamédecine® vous transformera peu à peu de chenille en papillon, le rebirthing vous soignera l’âme, le maquillage minéral naturel vous rendra belle à l’extérieur comme à l’intérieur, la mousse visco-végétale pour apportera un sommeil de rêve et vous retrouverez un sommeil de plomb avec les lunettes Bio-optik®. C’est le bien-être assuré avec la spiruline, la nutripuncture®, la géobiologie, la nutrithérapie.

Il y a évidemment les incontournables stands de nourriture. « Elevage à l’ancienne », ça sonne bien. J’espère que les contrôles sanitaires ne sont pas ceux du Moyen-Age. « Producteur traditionnel de canard biologique ». Ça sonne bien aussi, faut juste voir de quel genre de traditions on parle là. Traditionnellement on écrasait aussi le raisin pied nus dans la cuve, alors si c’est ça le bio, je préfère tempérer. Mais le seul autre truc à manger, c’est un plat indien riz-légume-galette à 14 euros sur un banc en bois et dans une assiette en carton et arrosés de jus de goyave. Alors comme ils servent le canard avec des frites…

Je découvre mi-sourire mi-horrifié des stands avec des visiteurs extasiés qui se font passer sur le visage des roulettes à piquants et des manches hérissés de pointes, les mêmes instruments de torture que j’ai vu dans « The Dentist ». Je croise aussi une momie avec des bandelettes de couleur appliquées autour de son visage par une asiatique à l’air docte, « l’agence de voyages initiatiques » qui me fera découvrir les 4 éléments (la terre, l’air, le feu, l’eau pour ceux qui ne sont pas initiés) et des ateliers de massage détente dans le bruit et la chaleur (même pas de bière pression). On étouffe mais tous les trois pas on me vante les bienfaits de la respiration. Ceux que je retrouve un peu plus tard en train d’aspirer frénétiquement sur leur cigarette devraient plus s’y intéresser.

J’ai testé mes capacités de mentaliste, j’ai obtenu le chiffre statistique donné par les probabilités, donc pas de miracle de ce côté-là pour moi. Je passe trois fois devant un stand me proposant de travailler ma mémoire et on me propose trois fois la même chose : faudrait utiliser vos propres produits ma p’tite dame…

Respect, naturel, énergie, harmonie, dynamisant, sain, sont les mots que j’ai entendus dans la plupart des phrases. En fait, les visiteurs n’ont pas du tout l’air allumé. C’est donc peut-être plus grave que je ne pensais ? Ou suis-je en train de passer à coté de quelque chose de merveilleux ?

 

Crédit textes et photos : © emmanuel cockpit

Tag(s) : #Témoignages

Partager cet article

Repost 0