Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Joe Cocker is gone

Ta voix rauque a-t-elle pris sa source dans les fumées de la sidérurgie de Sheffield, ta ville natale ? L’acier inoxydable qui y a été inventé a-t-il forgé la puissance de ta musique ? La patine de ta sonorité si particulière s’est-elle façonnée avec les cigarettes et l'alcool ? Tu étais une voix populaire, dans le meilleur sens du terme, simplement unique. Mimant ton guitariste et chantant d’une voix brisée, ta gestuelle spasmodique restera ta marque de fabrique. Ton timbre éraillé, tes accents rocailleux et tendrement envoutants continueront à façonner ta personnalité.

Pour ton premier quarante-cinq tours, I'll cry instead , tu étais accompagné de Jimmy Page à la guitare, le mythique guitariste de Led Zeppelin. Tu as été sur scène avec les Rolling Stones et repris des succès des Beatles. Tu étais Born thru indifference, mais tu ne l’étais pas resté longtemps. Et même si I broke down pendant quelques années, tu es revenu sur la scène plus fort et encore meilleur. Il suffisait de Have a little faith en toi. Tes Greatest hits sont dans nos mémoires, tu Unchain my heart sans limites et Fire it up dans ma poitrine. Tu avais toujours Something to say, et nous t’écoutions avec ravissement. Do I still figure in your life ? demandais-tu ? Oui, même si Sorry seems to be the hardest word.

Ne t’inquiètes pas Joe, on ne t’oubliera pas, I can stand a little rain, sur nos joues. Chapeau bas, You can leave your hat on Joe. Voilà, c’est The letter pour toi. Alors N’oubliez jamais. Ton âme est restée. Pour toujours.

 

Crédit textes : © emmanuel cockpit

Crédit photos : © album I can stand a little rain, divers Internet

Joe Cocker is gone
Tag(s) : #Portraits

Partager cet article

Repost 0