Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une histoire d’hommes, de Sophie Dutérail

Au début il y eu des molécules organiques, des amibes, des poissons et des reptiles. Puis est arrivé l’homme. En noir en blanc, en cuivré, avec des yeux bridés ou des cheveux crépus, avec ses défauts et ses qualités, comme l’intelligence, la créativité ou l’amour. Théoriquement, tout devait bien fonctionner. Qu’est ce qui a dérapé ? On ne le saura jamais. Mais aujourd’hui, ça dérape grave.

Une histoire d’hommes, de Sophie Dutérail, c’est celle de Mamoun, parti d’un pays d’Afrique pour traverser la Méditerranée en laissant femme et enfants afin de trouver un pays sans guerre et sans violence. S’arracher à sa famille et sa terre dont il est fou amoureux est une déchirure pour lui.

Je suis tombé amoureux d’elle comme on s’endort, d’abord doucement, puis profondément.

Son rêve de liberté et de paix s’arrête au milieu de la mer.

Après 3 livres, l’auteure nous livre son premier roman. Baisers volés et autres petits cambriolages nous emmenait au bout d’une douce parenthèse d’amour. Il suffisait de franchir la porte et de cambrioler. Dans Une histoire d’hommes, le lecteur est âprement plongé dans le roman écrit à la première personne, immergé dans les eaux glacées de la mer. Il s’identifie à la douleur du narrateur, il souffre avec lui, ce sont des coups de pied au ventre en permanence. Il ressent le sel marin coller à son visage, éprouve l’engourdissement de ses membres après plusieurs jours dans l'eau, perçoit sa langue se transformer en carton. Et son âme s’émiette devant ces ravages.

Ces petits corps étaient soulevés vers le ciel comme pour lui demander des comptes.

Cette histoire qui se déroule à nos portes est une histoire d’amour avant tout, la foi d’un homme et sa volonté de tenir les promesses qu’il a faites à sa femme et à ses enfants. C’est aussi une révélation sur notre société où les hommes mentent, trahissent et se déshonorent pour de l’argent.

Notre situation était le résultat d’actes d’hommes. Des hommes comme moi, comme nous tous ici, des êtres. Des hommes qui avaient une histoire, une famille, un cœur, du sang dans leurs veines. Des hommes qui avaient osé abandonner les leurs en pleine mer, leur imposant la mort.

Avons-nous encore le temps, les moyens et la clairvoyance pour protéger et sauver notre intelligence et nos sentiments, avant que les androïdes que nous concevons décident de ce qui sera mieux pour nous ?

« Les personnages et les situations de ce récit étant fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite ».

Ne pas avoir inscrit cette mention dans le livre n’est pas un oubli.

 

Crédits textes et photos : © Emmanuel Cockpit

Tag(s) : #Humeurs

Partager cet article

Repost 0