Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

h-4-2666828-1324632679.jpg

 

La dentition, c'est fondamental. Sans bonnes dents, il y a plein de situations dont on ne peut pas profiter. Et pas seulement ce qui est lié à la nourriture. Essayez donc d'embrasser un(e) futur(e) amoureux(se) avec des dents pourries. Il (elle) devient un ex avant d'avoir été un in, et c'est le futur antérieur au superlatif, un temps que je n'avais pas bien saisi à l'école. 

Et pourtant, on n'est jamais trop copain avec son dentiste. Avec le mien ça va. C'est un beau mec qui plait aux dames. Il chante pendant qu'il vous triture et il a des caleçons multicolores qui transparaissent sous son pantalon blanc de chirurgien. C'est l'une de ses fans qui me l'a recommandé. Avec les hommes il est bien aussi, et tant qu'il ne me touche que la bouche, ça va. 

Je suis passé pour un contrôle, histoire de ne pas laisser les ripailles festives se coincer dans des cavités qui se seraient sournoisement constituées pendant l'année. Personne dans la salle d'attente, super. L'assistante vient me chercher et m'emmène vers une jeune femme charmante qui m'accueille avec chaleur. Moi par contre, je me refroidis d'un coup. Avec un fort accent de l'Est, elle m'explique dans un français plus qu'hésitant qu'elle remplace mon dentiste pendant les fêtes. Les fêtes, les fêtes... Purée, je sens que la mienne, c'est pour aujourd'hui. 

Une fois installé dans un fauteuil qui se voudrait accueillant et confortable, je reste tendu et je bloque sur l'absence de mon praticien préféré qui d'habitude me met à l'aise avec ses chansons douces et réconfortantes. Je me sens à la merci d'une stagiaire suivant une formation que mon délire imaginatif associe plus au métier de maréchal-ferrant qu'à celui de chirurgien. C'est à ce moment que je réalise qu'un dentiste, c'est un peu comme un mécanicien non ? 

Tandis qu'elle répète inlassablement des "Ah là là" suivis de "on va cherrrcher, on va trrrouver" et entrecoupés de "je trrravaille bien, je vais trrrouver", je commence par me rappeler certaines scènes de films. Je me remémore surtout que les affiches annonçaient prudemment qu'il était à "éviter aux âmes sensibles" et que "certaines scènes pouvaient choquer". J'espère surtout qu'elle ne va rien trouver. 

De toutes façons, la conversation a maintenant fait place à un monologue. Pour moi elle se limite à des onomatopées gutturales ou à des interjections en forme de borborygmes. Les seuls mots que vous puissiez prononcer chez le dentiste c'est AAA. Rien à voir avec le triple A, là ce serait plutôt le triple triple A. Avec une petite nuance quand même Quand vous pensez que vous allez avoir mal avant, il y a un H avant et ça donne donc "HAAAAAAAAA". Par contre, quand vous avez vraiment mal après, le H est après et ça donne donc "AAAAAAAAAH". Je pense que vous saisissez parfaitement la nuance. 

Elle a fini par trouver un truc, m'a fait une anesthésie et j'ai passé le reste de la séance à baver sur ma serviette. Elle m'a annoncé que je ne pouvais rien manger avant le lendemain et m'a laissé son numéro de portable. Au cas où il y aurait un problème, je pourrais venir chez elle. Nouvelle sueur de ma part ? Un problème ? Quel problème ? Et puis que voudrait-elle me faire chez elle ? 

Rendez-moi mon dentiste !

 

Crédit textes : © cockpit

Crédit photos : xenia sur morguefile.com

Tag(s) : #Témoignages

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :