Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1

 

Même s'ils se trouvent moins de candidats qu'à certaines élections présidentielles, cette année le choix est plus large que dans certains pays. Exception française ? Habitude d'un menu copieux et non pas d'un panneau de fast food ? Tous les citoyens de plus de dix-huit ans peuvent participer à ce choix. Il ont tout à perdre de ne pas le faire. Mais ce n'est pas sûr qu'ils aient tout à gagner à le faire. Il y a des extrêmes qui se ressemblent dans leur nom, avec un Front tout à droite, un autre tout à gauche. C’est normal ce sont toutes les deux des grenades dégoupillées que les Français ont envie de balancer à la tête des politiques. Les électeurs hésitent entre une droite extrémiste ou une droite élitiste, une gauche molle ou une gauche folle.

Alors on y va, de gauche à droite, comme j’écris et comme vous lisez.

L’électron libre

Je commence par lui parce qu'en fait, je ne sais pas vraiment où le positionner. C'est le leader du parti « Solidarité et Progrès ». Il semble être le seul dans son parti d’ailleurs, donc c’est facile d’être le leader Il parle d’industrialiser la lune et de réduire les temps de voyage dans l’espace. C’est sûr, c’est un sacré progrès ! C'est un satellite politique comme ceux qu'il veut atteindre plus vite et coloniser. Il s'est trompé de scène, c'est au théâtre qu'il devrait passer. Ah, il veut aussi développer le chant choral. Moi j’aime le métal, c’est raté, même si j’ai un faible pour le rock symphonique. Ca ne va pouvoir fonctionner avec lui.

L’excitée

Louloute ouvrière, elle est jolie, c’est sûr, et question sourire, elle arrive en tête. A part ça…. Une prof  agrégée en économie qui ne défend que les ouvriers, ça sonne un peu faux quand même. Pauvres élèves ! On remplace donc la dictature du patronat par la dictature du prolétariat. Elle veut 100% de taxes sur les bénéfices des entreprises puisque ce sont les travailleurs qui ont créé sa richesse. Aussi, certes, sauf que ce sont les actionnaires qui ont permis la création de l’entreprise et ses moyens de production. Le sourire était en fait carnassier. Elle me fait peur.

L’utopiste

Il représente un parti qui est, dans son titre, contre le capitalisme. Etre contre quelque chose, c’est bien français ça, jamais content, toujours opposé et hostile. Son candidat, j’ai juste envie de le caresser sur la tête, comme un gentil petit chien. J’aime les animaux, c’est pour ça que je n’en ai pas. Et on dirait qu'il s'en fiche d'être candidat. Il y a erreur de casting, là. Je passe.

L'aboyeur

Le représentant de ce front-ci te file un coup de boule en t'aboyant "Ecoute-moi". Le discours est clair, direct et radical. Et 100% d’impôts à partir d’un certain niveau de revenus. Dommage pour les gagnants au Loto qui devront  tout donner, parce que c’est quand même moins moral qu’un salaire issu de la sueur d’un ouvrier ou d'un infarctus de cadre dirigeant, même supérieur à 30.000€. Je ne vais donc pas demander d’augmentation pour cette année. Ne mélenchons pas tout, mais les extrêmes finissent par se rejoindre, il n'y a qu'à observer comment certains électeurs passent allègrement d'un Front à l’autre. Pas convainquant.

La butée

Quand la représentante du mouvement écologique parle, je ne comprends pas grand chose à ce qu'elle dit. Déjà, elle ne dit pas "Ecologie", elle dit "Ecolo-chie". Je sais bien que le recyclage est primordial pour ce mouvement défenseur de la Terre, mais nous mettre le nez directement dedans, comme ça, obligé de plier sous son doigt inquisiteur de juge d’instruction, ça ne me fait pas trop rêver.

Le mou

Après la guerre préélectorale au sein de son parti pour se retrouver à cette place, j'ai le sentiment qu'il a décollé bien trop au-dessus de la mêlée pour se rendre compte des réalités. Il est vrai qu'il doit regarder de haut, vu le grand écart qu'il doit faire, entre les modérés de son parti, ceux qui tirent à gauche, ceux qui recentrent et les Verts qui exigent. J'ai simplement un grand doute sur l'état des finances publiques (et des miennes) qui devront alimenter toutes ses promesses et son laxisme. Et quand je vois que deux ex-conjoints vont se retrouver en finale au deuxième tour d’une élection présidentielle, j'ai du mal à y voir une pluralité politique. Alors il y a ceux qui votent pour lui et ceux qui votent contre l'autre. Je ne suis pas vraiment décidé sur un de ces choix.

Le funambule

Le meilleur ami de l'homme c'est le cheval. Et l'homme aussi. C'est un homme du peuple qui nous parle. Un espèce de Clint Eastwood qui vient sauver les gentils citoyens contre les méchants politiques. Un super funambule qui penche un coup à gauche, il y a cinq ans pour être premier ministre, un coup à droite, actuellement pour la même raison. Ce qui est terrible c'est qu'il a peu de chances d'être au deuxième tour, alors qu'il est donné gagnant à tous les coups s'il y était. Trop gentil, trop conciliant.

Le revenant

C'est le président sortant, mais j'ai l'impression qu'il arrive pour nous sauver. C'est normal, c'est lui qui a l'expérience des catastrophes qu'il nous a fait éviter. Tellement impliqué dans les décisions que j'ai cru pendant cinq ans être dirigé par un président sans ministres. Et maintenant il essaye de nous faire peur. Certes, il a changé beaucoup de choses et c'est le premier à avoir mélangé les couleurs politiques dans son gouvernement. Pour mieux souligner leur incompétences et les virer plus facilement ? Il faut dire que c'est aussi le premier dont on connaît l'épouse très intimement. Mais ça ne suffit pas pour alléger le poids du boulet qu'il traîne comme héritage.

Le décalé

Il est à droite et contre la gauche. Mais il est aussi contre la droite, les banques, l'Europe et l'ouverture des frontières. Et pour le vote obligatoire. Avant le travail obligatoire ? Debout la République, qu'il dit. Comme si on était resté couchés avant qu'il n'arrive. Il est aussi Républicain, comme tout le monde. Après avoir été Royaliste, quand même. Les seuls sires qui restent sont en cire dans un musée. Et il veut être président de demain ? Je pense qu'il restera seulement maire d'Yerres. Vite oublié.

L’extrémiste

La représentante de ce front-là te file aussi un coup de boule, mais en t'aboyant "Tais-toi". Je comprends tout ce qu'elle dit parce que ça ne fait appel qu'aux sentiments basiques de l'humain à grand coup de rouleau compresseur : haine, peur, chômage, précarité. Et l'arme suprême, ce sont ses valeurs dites morales, qui ne sont comprises que par celle qui les prononce, comme famille, patrie, drapeau ou religion. Mais c'est pen perdue avec moi. Si je dois me faire mettre, ce ne sera pas par des matraques de CRS.

 

Voilà, j'espère ne pas vous avoir beaucoup aidé à choisir. Et le fait que les trois femmes candidates représentent des extrêmes ne doit pas vous influencer, bien sûr... Il reste toujours le vote blanc, certains candidats proposent de le reconnaître. Du genre, au deuxième tour, restent en lice le candidat X et le vote blanc ? Le vote blanc est élu Président de la République ?

 

Crédit textes et photos : © Emmanuel Cockpit

Tag(s) : #Société

Partager cet article

Repost 0