Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

01a.JPG

 

Il existe des mots ordinaires dont l’impact est extraordinaire. Un adjectif adroitement placé dans une annonce, et le rayonnement de la promotion est alimenté par une aura de dimension planétaire.

Prenons un match de football entre Castelmoron-le-Coteau et Saint-Germain-des-Albères. Sur l’affiche, ce n’est pas un match de football, mais c’est un Grand Match de football. La finale de la coupe du monde ne nécessite pas un marketing aussi créatif. Le spectateur sera également informé qu’il bénéficiera d’une buvette et d’une restauration rapide. Là encore l’adjectif permet à la fois d’assurer au supporter qu’il n’aura pas besoin de quitter le terrain des yeux bien longtemps, tout en lui laissant comprendre que les saucisses merguez, avec ou sans moutarde, seront la spécialité du chef et la seule à laquelle il pourra prétendre. Les prix seront arrondis à l’euro supérieur, non pas pour alimenter sournoisement les caisses de l’association organisatrice, mais tout simplement pour faciliter un rendu de monnaie rapide et ne pas contraindre le frétillant visiteur à rater le but libérateur.

Et puis n’oublions pas la qualification de « rencontre amicale » pour bien insister sur le fait que ce ne sont pas des salauds en bleu qui jouent contre des connards en rouge. La buvette débitera des boissons qui doivent peut-être être consommées avec modération dans le discours, mais il serait de bon ton que chacun paie sa tournée. En effet les gosiers s’assèchent vite sous le feu des cris primaux qui soutiennent ou des invectives qui insultent, tandis que le liquide blond, brun ou ambré saura apaiser le corps et exciter l’esprit.

Dans cet esprit l’adjectif « populaire » a une cote toujours au zénith. Marche populaire ou marché populaire viennent plaquer dans nos esprits des notions intangibles d’authenticité, de naturel et de retour aux sources. Les racines que nous allons retrouver en y participant canaliseront l’énergie des forces telluriques pour nous ressourcer. C’est nous, le peuple, qui sommes moteurs de notre plaisir et à nous seuls appartient le bénéfice de cette liberté. Pas de mondialisation, pas de sponsor douteux, que du local et des gens bien de chez nous.

Il y aura d’ailleurs aussi la restauration rapide avec des produits « du terroir ». Ahhh ! La cuisine du terroir, les recettes du terroir ! C’est mamy sans pesticides qui transmet d’un regard bienveillant des siècles de compétence et de savoir faire. Et cela permet de multiplier les prix par deux.

Terminons par les vraies « valeurs », les nôtres, celles que les autres ne savent pas apprécier, les principes sur lesquels notre environnement doit se fonder. Certains oseront même parler des valeurs morales qui ne sont comprises que par ceux qui les prononcent. Comme amour et famille, honneur et patrie, religion et tolérance.

L'inflation des mots a parfois un drôle de goût.

 

Crédit textes et photos : © cockpit


Tag(s) : #Humeurs

Partager cet article

Repost 0