Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

poterie.JPG

 

Il existe différentes manière de concevoir et de créer une œuvre artistique : à la main et en contact direct avec le résultat ou via une machine numérique comme un ordinateur. Le ressenti de cette création par le spectateur est-il différent lorsqu’elle prend naissance directement sous les doigts plutôt que lorsque ces derniers courent sur un clavier, un écran tactile ou une souris ?

Pour la peinture et la sculpture il n’y a pas photo, oserais-je dire. Et il y a des sens qui ne vibrent pas avec une machine numérique : ce sont le toucher bien sûr, sans lequel la sculpture n’existerait pas, et également les sons et les odeurs. Arômes de peinture, de bois ou de métal participent à la mise en condition du créateur. Et le souffle accompagnant ses mouvements est en phase avec la partie conceptuelle de son esprit.

Il est aussi possible de dessiner ou de peindre sur un ordinateur, il y a des logiciels conçus à cet effet. Mais même la création d’objets plus industriels comme un vêtement, une voiture ou un meuble commence souvent par des traits de crayons sur une feuille. C’est sans doute parce que la spontanéité de la main en contact direct avec l’esprit et la souplesse du crayon permettent de concrétiser les idées plus vite et de matérialiser les concepts plus précisément. La sculpture assistée par ordinateur, c’est encore plus difficile, ou alors elle est réalisée à l'aide d'une machine-outil à commande numérique.


clavier.jpg

On écrit également sur un ordinateur, on ne fait pratiquement plus que ça d’ailleurs, au point que j’ai du mal à différencier l’écriture de mes collègues de travail. C’est sûrement parce que le résultat est atteint plus rapidement qu’avec l'aide d'un stylo, d'une plume ou d'un pinceau. Et encore plus vite qu’avec un marteau et un burin.

Il existe aussi différentes manières de ressentir une œuvre artistique.

Prenons l’exemple de la lecture d’un livre. Nous pourrions lire le texte de l’auteur écrit à la main sur des feuilles, dans un livre imprimé sur du papier ou via un fichier informatique sur une liseuse électronique. Notre ressenti serait-il différent ? Pour ma part, plus je suis proche de l’auteur, plus je serai en harmonie avec son message. Et quoi de plus proche que de visualiser son écriture... Un petit mot doux écrit à la main et agrémenté d'un dessin véhicule quand même plus de tendresse qu’une composition sortie d’un logiciel !

L’écriture est le prolongement de l’âme dit-on d’ailleurs. Quand les garçons écrivent leur prénom dans la neige après avoir bu beaucoup de bière, c’est aussi le prolongement de quelque chose, mais pas vraiment celui de l’âme. Et c'est plus facile pour Luc que pour Alexandre-Benoît.

 

guitariste.jpg


Dans le domaine de la musique, certaines tonalités sont spécifiques à la technologie : la musique émise par une guitare électrique n’est pas reproductible par une guitare sèche. Les émotions sont là, mais un piano, un violon ou des percussions dont on peut s’imprégner en étant à quelques mètres des artistes, en prise directe avec leurs instruments, ont quelque chose de bien plus magique que lorsqu’elles sont réceptionnées au travers d'enceintes.

Alors le filtre d’une technologie entre les mains de l’homme et son œuvre ne pose-t-il pas un voile qui dissipe une partie de son âme ?

En tous cas, je vais vous faire une confidence : entre caresser avec les mains sans rien voir et voir sur un écran sans rien caresser, j'ai fait mon choix !

 

mains.jpg

 

cockpit-a-la-main.jpg

Tag(s) : #Société

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :