Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le détail qui tue

100 guitares, c'était l'affiche alléchante d'un concert que j'ai vu il y a quelques temps. Ça se déroulait dans un temple, d'une architecture pas du tout austère mais plutôt de style gothique. Il y avait tout ce qu'il faillait pour l'élévation spirituelle : vitraux flamboyants transformant la lumière physique en lumière divine, grandeur de Dieu exacerbée par les voutes et les arcs, croisées d'ogives permettant de s'imprégner des forces telluriques. 

Un concerto brandebourgeois de Bach, pas courant à la guitare, avec des relents de cour autrichienne achevait de me mettre dans l'ambiance, quand mon attention fut attirée par un détail, quelque part dans la scène. Je scrutais consciencieusement les musiciens sans détecter le moindre détail susceptible de confirmer cette impression de décalage. Ils étaient en rouge et blanc, bien propres sur eux, plongés dans la mission sacrée de leur participation à cette fresque musicale. 

Mon regard s'attarda sur le régisseur, campé devant ses tables de mixage. Sa queue de cheval se balançait dans son dos au gré de ses mouvements et de ses ajustements. Une inscription dans le dos de son sweatshirt aimanta brusquement mon regard : c'était donc ça qui tranchait dans l'ambiance générale. Je compris alors, avec un zeste d'effroi mais surtout un fou rire grandissant, ce qui me chiffonnait.

Dans son dos était écrit Member of the Fucking Metal Family.

 

Crédit textes et photos : © emmanuel cockpit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le détail qui tue
Tag(s) : #Insolite

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :