Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

0-copie-1.jpg

 

 

L’actualité nous faits partager des réflexions sur le machisme des hommes au niveau des salaires ou sur la suppression de la case  « mademoiselle » pour les aspects administratifs. Il y a aussi une pétition  qui a été lancée et qui veut mettre fin à la règle du  masculin qui l'emporte sur le féminin. Son titre ? « Que les hommes et les femmes soient belles ! ». Un rassemblement est prévu le 6 mars devant l’Académie française pour « libérer la langue française des chaînes de la domination masculine »

Oui, la grammaire française est sexiste et il faut que ça cesse, d’après certains courants. Que le masculin finisse de l’emporter sur le féminin ! Nous comprenons l’ire de certains(nes) en lisant dans la pétition : « en 1767, le grammairien Nicolas Beauzée écrivait : "Le genre masculin est réputé plus noble que le féminin à cause de la supériorité du mâle sur la femelle". Quand on apprend aux enfants que "le masculin l'emporte sur le féminin", on leur transmet un monde de représentation où le masculin est considéré comme supérieur au féminin. On leur inculque, consciemment ou non, l'idée de la supériorité d'un sexe sur l'autre. »

Alors peut-on rendre la grammaire moins machiste ? Etes-vous bien sûres mesdames, parce que certains mots masculins ont mauvais genre. Si on faisait le test ?

Il y a déjà les mots masculins qui se terminent par e. Lycée et musée perdent-ils de leur impact en tentant d’apporter une touche féminine de douceur ? Trophée et apogée devraient plaire aussi à la gent féminine. En tout cas pour macchabée, j’imagine que la question ne se pose pas.

Les mots portant sur des accessoires strictement féminins et qui sont du genre masculin pourraient changer de genre, comme escarpin, corsage et sac à main. Et quoi de plus féminin que bas, collant et soutien-gorge ? Ce qui relève du maquillage pourrait également être concerné comme rouge à lèvre, poudrier, fond de teint et mascara. Il en est de même pour bijou, bracelet et collier. Vous voulez peut-être poil aussi ?

Quant aux métiers, il faut vraiment avancer avec prudence, car on tombe vite dans le scabreux. L’entraîneur devient l’entraîneuse, le chauffeur devient la chauffeuse et le masseur devient la masseuse. J’arrête là, vous voyez ce que je veux dire.

Les mots qui n’existent qu’au masculin, les voulez- vous aussi, mesdames ? On dit bien une procureure parce que ça existe, mais il n’y a pas de dictateure (quoique certains hommes pourraient affirmer le contraire…)

Et on les garde, bourreau, assassin, tyran, et…eunuque ?

 

Crédit textes : © Emmanuel Cockpit

Crédit photos : © ardelfin sur morguefile.com

Tag(s) : #Société

Partager cet article

Repost 0