Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les hommes et les femmes peuvent-ils vraiment être amis?

Les hommes seraient incapables de ressentir pour une femme autre chose qu’une pulsion purement biologique. Et cet instinct animal prendrait le dessus sur tout, à tel point que l’amitié homme-femme ne pourrait pas exister. Il n’y aurait alors qu’un pas pour répandre l’idée que les femmes ne sont que des objets sexuels dans les yeux des hommes. Il est vrai que dans certaines religions, le simple fait qu'un homme parle à une femme est déjà un début d'adultère, mais quand même…

Voyons cela de plus près. Est-il possible de dissocier une relation intellectuelle et amicale de la dimension affective, ou alors sera-t-elle un peu, beaucoup ou passionnément poussée vers le charme et l’amour, en passant par le sexe ? Exprimé autrement, un homme et une femme hétérosexuels arrivent-ils à faire abstraction du sexe en établissant une relation non amoureuse ?

C’est un sujet qui est régulièrement traité au cinéma et le verdict est sans appel : pas d'amitié sans amour ou sans sexe. Et c’est sans doute parce que les spectateurs sont plus séduits par l’émotion des histoires d’amour que par les discussions intellectuelles des relations amicales. Et même quand les films s'intéressent à l’amitié mixte, ils concluent que l'amour platonique se résume à des contraintes et des frustrations pour l’un qui aime l'autre en secret et en souffre.

Et dans la vraie vie, comment cela se passe-t-il ? Nous pouvons concevoir que certaines personnes puissent ignorer (masquer ?) complètement l’aspect sexuel, et d’autres ne croiront jamais que l’amitié puisse perdurer entre sexes opposés. Il est pourtant facile d’imaginer qu’une femme fonde devant le charme d'un ami sans que cela porte à conséquence. De même, un homme qui laisse glisser son regard sur la robe de sa collègue peut le faire sans passer pour un psychopathe pervers, même si cela peut se traduire par une légère excitation. C’est en fait l’idée que nous nous en faisons qui va en fait influencer notre perception. Par exemple, un homme et une femme amis peuvent-ils partager sans conséquences la même chambre, seuls, avec un lit à disposition ? On pensera tout de suite à la bagatelle, alors que si on a vraiment les idées mal placées, enfin placées à un certain endroit, un canapé, une table de cuisine ou un capot de voiture peuvent être tout aussi suggestifs.

L'attirance sexuelle n’est pas binaire, même si elle arrive plus vite que son ombre, avec d'un côté une absence totale de sexe pour une relation sans arrière pensée, et de l'autre, une dimension charnelle qui compliquerait les rapports (pas sexuels, les autres). Elle se place sur une vaste échelle avec de larges recouvrements, et un désir tempéré ne détruit pas brusquement et obligatoirement une relation. La gamme des situations est souvent spécifique à chaque fréquentation, depuis l’absence d’attirance, des amourettes devenues des amitiés (ou l’inverse) en passant par des coups de cœur sans conséquences, des pulsions érotiques rapidement oubliées, des tensions sexuelles permanentes ou des passages à l'acte. Et ces situations entraineront des histoires évoluant entre le grand amour et l’oubli et dont les souvenirs se modifieront avec le temps entre douloureux, triste, nostalgique et agréable. Et si en fin de compte, la mélodie du bonheur accroche en douceur deux ailes à notre cœur, où est le problème ?

A quel moment la frontière ténue est-elle franchie entre la relation amicale et la pulsion érotique ? Personne ne le sait et c’est aussi bien comme ça.

 

Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

 

Crédit textes : © emmanuel cockpit

Crédit photos : image du film "Quand Harry rencontre Sally"

 

Tag(s) : #Société

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :