Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

07.jpg

Il paraît qu'il y aura des cours de morale à l'école. Morale «laïque» précisons-le. Il ne faut pas oublier que la société française garde cette caractéristique d'Etat laïque, plus très répandue dans le monde d'ailleurs. Oui, mais comment fait-on pour rester «laïque» et définir UNE morale dans le contexte actuel du mariage pour tous ? La morale des uns n'est pas celle des autres. N'est ce pas ?
Du reste, il suffit de voir la définition du mot "morale" : qui relève de la conscience que l'on a de ce qui est bien. Bon. Et le "bien", c'est quoi ? Ce que prescrit une règle morale, par opposition à ce qu'elle condamne. Nous voilà bien avancé. Dans un tableau Excel ™, c'est ce qu'on appelle une référence circulaire. Vous savez, quand vous faite un calcul qui s'appuie sur un chiffre qui est lui-même calculé avec le chiffre du résultat du calcul que vous voulez effectuer. Vous n'avez rien compris ? C'est normal, c'est pareil avec la morale. Comme la référence circulaire, elle tourne en rond, elle s’auto-additionne ou s’auto-multiplie.

Chacun pense que ses valeurs sont les plus justes, les plus droites, les meilleures, puisque ce sont les siennes, celles qui ne sont pas appréciées par ceux qui sont contre. Ce sont les principes sur lesquels l'environnement de tous devrait se fonder, puisque la raison, la foi, ou la justice guide les bien-pensants pour les autres. Et du coup, on bascule vers les valeurs morales qui ne sont comprises que par ceux qui les prononcent. Comme amour et famille, honneur et patrie, religion et tolérance.

Mœurs sexuelles, religions, nationalités : nous avons tous des points de vues. Et la liberté d'opinion fait partie des droits fondamentaux des citoyens. Bien. Sauf que "citoyens" et au pluriel parce nous ne vivons pas en ermites dans la société. Et si la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres, ce n’est pas parce que chacun possède la liberté, elle n’appartient à personne, mais parce chacun vit la liberté. La liberté ne relève pas de l'avoir mais de l'être. Elle ne peut donc pas commencer ni s'arrêter. Elle ne peut que se partager. C'est peut-être ça la morale.

A cette question qui trouverait bien sa place dans un cours de morale : "Dites ce qu'il ne faut pas faire pour être un honnête homme", j'ai juste envie de répondre "Ne pas faire de la politique" ! Les cours de morale ont-ils aussi prévu de fusionner avec les cours de pipeau ?

 

Sans-titre-3.jpg

 

Crédit textes et photos : © emmanuel cockpit

 

 

Tag(s) : #Humeurs

Partager cet article

Repost 0